Engagements

Acteur du développement soutenable, Eau de Paris est l’héritière d’un service d’intérêt général. L’entreprise est chargée de produire et de distribuer un bien commun, non marchand, respectueux de l’environnement, et de garantir à tous le même accès et la même qualité, au juste prix. Sa responsabilité est par conséquent à la fois sociale, sociétale, environnementale, territoriale et économique. Ses engagements en sont le reflet.

L’enjeu social d’Eau de Paris réside autour d’une double approche interne/externe. En interne, l’entreprise publique tend vers un modèle de gestion durable et équitable des savoirs humains et des ressources. En externe, l’optimisation de la gestion de l’eau doit se faire dans l’intérêt de tous, et tout particulièrement des personnes en situation précaire. 

ADAPTABILITÉ, ÉGALITÉ, DIVERSITÉ : UNE VISION MODERNE DE L’ENTREPRISE

Adaptabilité, égalité, diversité : une vision moderne de l’entreprise.

Eau de Paris fait partie de ces entreprises pionnières qui se prononcent en faveur de la diversité et luttent contre toutes les formes de discriminations dans le milieu professionnel :

 

  • elle a défini en interne une politique d’égalité femmes-hommes et de diversité qui promeut l’égalité de droit et de traitement des salarié(e)s.
  • elle promeut l'égalité et la diversité selon les 20 critères de la loi (origine, sexe, situation de famille, grossesse, handicap, état de santé, etc.).

MIEUX PRENDRE EN COMPTE LE HANDICAP

La question du handicap et sa prise en compte dans l’entreprise sont au cœur de sa politique. Eau de Paris lutte en faveur de l’intégration du handicap à travers trois axes fort :

  • Le recrutement : afin de garantir l’égalité des chances, l’entreprise collabore avec les acteurs de l’insertion des travailleurs en situation de handicap. L’objectif de cette collaboration est de permettre le recrutement de salariés handicapés ou en situation de réinsertion, ou l’accueil de jeunes handicapés en cycle d’apprentissage et de professionnalisation.
  • Le maintien dans l’emploi à travers notamment l’aménagement des postes de travail.
  • Les achats responsables et solidaires auprès des entreprises adaptées (EA) ou des établissements et services d’aide par le travail (ESAT).  

APPORTER UNE AIDE AUX MÉNAGES EN DIFFICULTÉ

  • En 2015, Eau de Paris a maintenu sa contribution au Fonds de Solidarité Logement (FSL), à hauteur de 500 000 euros, pour aider à la prise en charge des impayés d’eau dans les charges locatives des ménages. Cette aide assure à 5 400 familles parisiennes une prise en charge du tiers d’une facture d’eau moyenne annuelle, estimée à Paris à 300 euros.
  • Considérant que l’eau la moins chère est celle qu’on ne consomme pas, Eau de Paris développe ainsi des partenariats avec des bailleurs sociaux (Paris Habitat, Elogie) pour améliorer la maîtrise des consommations d’eau et d’énergie des locataires, notamment via l’installation d’économiseurs d’eau sur les robinets des Parisiens. Ces mesures permettent, en réduisant les volumes consommés, de diminuer la facture d’eau froide et d’eau chaude des ménages.

FOURNIR DE L’EAU POTABLE AUX SANS-ABRI

Eau de Paris vient en aide aux sans-abri. Elle met à disposition des équipes municipales et des associations des jerricans d’eau potable et a distribue des gourdes (plus de 4000 en 2018). 

Toute l’année, elle maintient une soixantaine de fontaines en fonctionnement, même en période de gel, et diffuse auprès des services sociaux une carte des points d’eau potable dans la ville.

Par ailleurs, Eau de Paris collabore avec l’association Emmaüs Solidarité pour la gestion de son centre d’hébergement d’urgence d’Ivry-sur-Seine, situé sur une ancienne usine de traitement d’eau. L'entreprise publique a mis à disposition de l’association les anciens entrepôts de l’usine pour lui servir de base logistique. En 2017, le centre a ainsi pu accueillir 1 970 personnes, femmes et familles migrantes en provenance de la Corne de l’Afrique et de l’Afghanistan. A la demande de la ville de Paris, Eau de Paris a installé plusieurs points d’eau afin de garantir l’alimentation en eau des migrants et distribués des gourdes pour faciliter la consommation

ORGANISER LE DROIT À L’EAU : DU PRINCIPE AUX ACTES

La Ville de Paris se réserve la possibilité de poursuivre l’alimentation en eau dans les immeubles occupés par des tiers ne justifiant d’aucun droit ni titre, en l’absence d’une décision de justice prononçant l’expulsion des occupants. Il n’y a donc pas de coupure d’eau, ni de réduction du débit. Une convention spéciale est conclue entre Eau de Paris et le représentant légal des occupants ou la personne physique ou morale dûment mandatée par eux, qui s’engagera à assurer le paiement des factures d’eau. 

AGIR AVEC LES ASSOCIATIONS POUR PROMOUVOIR L’EAU DU ROBINET AUPRÈS D’UN PUBLIC DÉFAVORISÉ

Médiateur des Pimms

Les PIMMS (Points d’Information et de Médiation Multi-Services) sont des lieux d’accueil du public, gratuits et sans rendez-vous, visant à faciliter l’accès aux services publics. Eau de Paris s’appuie sur les points relais du réseau PIMMS de Paris (12e, 15e, 18e, 19e, 20e arrondissements) pour diffuser de l’information et développer des actions de sensibilisation vers des publics défavorisés. Elle soutient également les actions conduites par des associations notamment dans le cadre de son appel à projets.

Eau de Paris participe également au programme des ambassadeurs de l'eau, au nom duquel elle noue des partenariats avec des associations locales afin de favoriser l’accès à l’eau des usagers les plus précaires et de les informer de sa qualité. Sur la période 2016-2017, 15 projets ont ainsi été soutenus, mobilisant un budget de 290 000 €. Plus de 121 000 personnes ont ainsi été touchées directement ou indirectement.

BUDGET PARTICIPATIF : 41 NOUVELLES FONTAINES À BOIRE

En décidant de confier 5 % du budget d’investissement sur la mandature au choix des citoyens, la municipalité parisienne a fait le pari de les associer à la construction du Paris de demain.

En 2015, plus de 67 000 habitants ont pris part à cet exercice démocratique et ont choisi 8 projets d’intérêt parisien, privilégiant les thèmes de l’environnement et de la solidarité. Le renfort de l’offre de fontaines à boire dans la capitale est arrivé au 7e rang des projets parisiens lauréats. Ce vote des habitants a permis une densification du réseau de fontaines à boire, dans tous les quartiers parisiens.

L’enjeu pour Eau de Paris tient à la réduction de ses impacts dans le respect des principes de gestion durable des ressources, de maintien des grands équilibres naturels (climat, diversité biologique, etc.) et de maîtrise de l'énergie.

Eau de Paris est ainsi animée par la volonté :

  • de délivrer une eau plus écologique, produite et distribuée dans le respect de son environnement
  • de préserver durablement les ressources en eau tenant compte des besoins des territoires
  • de favoriser la reconquête des milieux naturels et le développement de la biodiversité
  • de valoriser le patrimoine par de justes investissements adaptés aux enjeux du changement climatique
  • de se doter d’une politique d’efficacité énergétique favorisant les énergies économes
  • de promouvoir une consommation de l’eau ajustée en réduisant pertes et gaspillages
  • de développer l’accès à l’eau non potable et permettre un ajustement de la qualité aux usages. 
Pavillon de captage

Pour porter ses engagements et déployer sa démarche environnementale, Eau de Paris s'appuie sur des outils éprouvés : analyse du cycle de vie, suivi de la qualité, cartographie des activités à risque, accompagnement des agriculteurs, gestion foncière, inventaire faune-flore, diagnostic énergétique. Elle a par ailleurs adhéré à la stratégie nationale de Biodiversité et dans ce cadre a présenté un projet pour la mise en œuvre d’une trame verte et bleue, lequel a été retenu par le ministère de l’Écologie et a reçu à ce titre une subvention. 

L'ensemble de ses engagements s'incarnent dans sa stratégie protection de la ressource, stratégie biodiversité et le plan climat énergie qui définissent également ses plans d'actions à l'horizon 2020.

En parallèle, application de l'article 75 du Grenelle 2, Eau de Paris publie son bilan d'émissions de gaz à effet de serre pour l'année 2014. Pour le consulter, cliquez ici.

Aqueduc de la Vanne

Comme de nombreuses villes qui ne disposaient pas des ressources nécessaires dans leur sous-sol, Paris a été chercher son eau hors de son territoire. En l’occurrence, Eau de Paris capte ses eaux souterraines dans un périmètre allant de 100 à 150 km aux environs de Paris. Dans un contexte où l’eau devient un enjeu de plus en plus fort pour les territoires, Paris ne se prévaut plus seulement des autorisations de prélèvement et d’occupation dont elle bénéficie historiquement, qu’il s’agisse d’eau souterraine ou d’eau de rivière. Les conditions de l’approvisionnement en eau de la capitale trouvent une nouvelle légitimité dans un partenariat effectif avec les collectivités qui accueillent ses infrastructures et dans une recherche permanente d’une gestion optimisée des prélèvements et d’une préservation durable de l’eau.

 

 

UNE TRIPLE CERTIFICATION ET DES ACCRÉDITATIONS RENOUVELÉES

 

Eau de Paris est triplement certifiée Qualité, Environnement, Sécurité (QES) par APAVE Certification.
Cette triple certification a été renouvelée en septembre 2018 pour trois ans. Des audits intermédiaires annuels seront réalisés par APAVE Certification.

Eau de Paris est certifiée ISO 9001:2015, ISO 14001:2015, OHSAS 18001:2007 pour toutes ses activités liées à la production, au transport et à la distribution de l’eau potable.

Véritable outil de management et de performance, cette triple certification engage Eau de Paris dans une démarche d’amélioration continue en QES, notamment par :

  • La mise en œuvre de procédures garantissant la qualité de l’eau et la qualité du service public de l’eau, ainsi que la satisfaction des abonnés et usagers (ISO 9001),
  • L’écoute permanente des usagers, abonnés et des partenaires locaux et/ou institutionnels (ISO 9001),
  • La connaissance, la prévention et la réduction des impacts environnementaux de l’ensemble des activités (ISO 14001),
  • La connaissance, la prévention et la réduction des risques sur la santé et la sécurité des salariés et prestataires (OHSAS 18001).

Le Laboratoire d’Analyses est quant à lui accrédité par le COFRAC (accréditation n° 1-2109, portée disponible sur www.cofrac.fr) pour l’ensemble de ses activités d’auto-surveillance sur la production et la distribution de l’eau mais également pour ses activités de prestation de services pour le compte de clients externes.

Et le Laboratoire de débitmétrie des liquides, qui étalonne les compteurs d’eau, a également reçu une accréditation COFRAC (Accréditation n°2-1895, étalonnage, portée disponible sur www.cofrac.fr).

Eau de Paris est également l'une des premières structures en France à avoir reçu le "label diversité" au titre de son engagement dans la lutte contre toutes les formes de discriminations dans le milieu professionnel.