Une eau de qualité

Consommée quotidiennement par 3 millions d’usagers, l’eau de Paris est une eau équilibrée, économique et écologique. C’est « l’aliment » le plus contrôlé et surveillé par les pouvoirs publics. Pour connaître la qualité de l'eau de votre quartier, cliquez ici.

Selon les quartiers, les Parisiens bénéficient d’un mélange d’eaux souterraines et d’eaux de rivières potabilisées. Quelle que soit sa provenance, l’eau en sortie de robinet est d’excellente qualité, partout dans Paris. L’eau distribuée fait l’objet d’un suivi rigoureux et permanent, sa traçabilité est totale.

La diversité d’alimentation est précieuse, elle garantit un approvisionnement continu de la capitale : en cas d’incident exceptionnel sur l’une des sources d’approvisionnement (pollutions, ruptures de canalisations ...), les autres prennent le relais à la hauteur de ce qui manque.

unités de distribution et provenance de l'eau

Quelle que soit son origine, l’eau de Paris contient naturellement des sels minéraux, notamment du calcium et du magnésium. L’eau de Paris est une boisson à boire sans modération par tout le monde, y compris par les personnes âgées, les femmes enceintes et les enfants dès leur plus jeune âge...

  • Calcium ou calcaire ?

    La consommation quotidienne d’un litre d’eau couvre 15 à 25 % des besoins journaliers en calcium. Dissous dans l’eau, ce dernier est bien absorbé et assimilé par l’organisme. Présent dans l’eau froide, le calcium se transforme en calcaire à partir de 60°C. Pour limiter le dépôt de tartre, réglez votre chauffe-eau à une température comprise entre 55 et 60°C. Quand une eau est calcaire, on dit qu’elle est dure. L’eau de Paris, qui affiche un taux de calcaire de 20 à 30 °f (degré français), est moyennement dure.

  • Magnésium

    Le magnésium est indispensable à l’équilibre nerveux et musculaire. L’organisme ne stocke pas de magnésium. Il lui en faut donc un apport quotidien et régulier. L’eau de Paris y contribue.
  • Fluor

    Le fluor permet de protéger les dents des caries. Mais, à forte dose, il est toxique. Avec un taux très faible de fluor, l’eau de Paris peut être bue sans danger par tous et particulièrement par les enfants ayant besoin d’un supplément en fluor.
  • Sodium

    Le sodium est nécessaire pour maintenir l’équilibre hydrique de l’organisme et pour le bon fonctionnement des muscles et des nerfs. Trop de sodium peut endommager les reins et augmenter les risques d’hypertension artérielle. L’eau de Paris contient en moyenne 10 mg/l de sodium. Elle est donc adaptée aux personnes suivant un régime hyposodé dont le taux de sodium doit être inférieur à 20 mg/l.
  • Nitrates

    Les nitrates sont présents naturellement dans de nombreux aliments (charcuterie, légumes, fruits, etc.). Leur consommation excessive -en particulier par les nourrissons et les jeunes enfants - présente des inconvénients pour la santé, notamment s’ils se décomposent en nitrites dans l’organisme. La norme de qualité (50 mg/l), d’origine européenne, conditionne la potabilité de l’eau. Elle a été déterminée en vertu d’un principe de prévention pour protéger la qualité des ressources utilisées pour l’alimentation en eau potable et en tenant compte des différentes sources d’exposition alimentaire. Largement en dessous de la norme, l’eau de Paris, avec une teneur variant de 20 à 38 mg/l durant l’année, ne présente donc aucun risque en termes de nitrates. Elle peut être bue sans aucun risque pour la santé toute l’année.

Retrouvez toutes les réponses à vos questions dans la rubrique FAQ

L’eau de Paris : un produit alimentaire très contrôlé

L’eau de Paris respecte les 56 paramètres de potabilité définis par le Code de la santé publique dans le cadre des normes européennes qui forment le standard de qualité sanitaire le plus élevé au monde. Elle ne présente aucun risque pour la santé d’une personne qui en consommerait toute sa vie.

Depuis janvier 2010, l’agence régionale de santé (ARS) d’Ile-de-France a organisé la capitale en quatre unités de distribution (UDI) correspondant chacune à une zone homogène de qualité de l’eau. Dans ce cadre, l’eau potable fait l’objet de deux types de contrôles différents, mais étroitement complémentaires.

Le contrôle sanitaire des eaux distribuées est assuré par l’ARS, qui fait réaliser les prélèvements et analyses par un laboratoire agréé et consolide les résultats avant d’en diffuser une synthèse. Sur un an, en 2014, les taux de conformité réglementaire ont ainsi été de 99,86 % en microbiologie - autrement dit, la qualité bactériologique (recherche de bactéries du type entérocoques ou Escherichia coli) - et de 99,97 % en physico-chimie (composition de l’eau, présence de plomb, de pesticides…). À titre indicatif, les niveaux de conformité observés au niveau national se situent, selon les sites, entre 85 % et 100 %. 

De son côté, Eau de Paris assure une autosurveillance de la qualité. Les résultats obtenus en 2014 sont très proches de ceux relevés par l’ARS : 99,64 % de conformité pour la qualité bactériologique et 100 % pour la qualité physico-chimique.

Chaque année ce ne sont pas moins d'un million de mesures qui sont réalisées. 

Prélèvement d'eau pour contrôle- Crédit : Inner france, Emile Luider

Eau de Paris est responsable de l'eau depuis son prélèvement jusqu'à sa distribution au domicile du consommateur. À ce titre, elle est garante de la qualité et de la pression de l'eau au robinet. Dans les faits, son contrôle s'arrête au pied de l'immeuble, au compteur général. Au-delà, tout défaut de canalisation, même s'il génère une dégradation de la qualité, est de la responsabilité du propriétaire. Le service public peut toutefois intervenir pour effectuer des analyses. Vous pouvez faire appel à l’expertise du laboratoire d’Eau de Paris pour connaître les paramètres de qualité de votre eau. En cas de risque avéré pour la santé, le ministère de la Santé peut mettre en demeure le propriétaire pour faire les travaux.

Si vous pensez avoir un problème de qualité et souhaitez déposer un signalement ou demandez un devis : contactez Eau de Paris par mail ou au numéro unique 0974 506 507 (appel non surtaxé).

Des questions sur la réglementation liée au plomb : rendez-vous dans la rubrique FAQ