26-09-2019

Eau de Paris et la SCA récoltent leur premier miel d’été sur le rucher du Réservoir de Montsouris

 

Opératrice de la transition écologique dans le cadre de sa stratégie biodiversité, Eau de Paris souhaite favoriser la pollinisation au cœur d’un environnement urbain dense. Elle s’appuie aussi sur l’abeille comme vecteur de sensibilisation et d’éducation à l’environnement. En partenariat avec la Société Centrale d’Apiculture (SCA) pour une durée de six ans, l’entreprise publique accompagne la mise en place et l’exploitation d’un rucher dans l’enceinte du réservoir de Montsouris (Paris 14e) et vient de récolter son premier miel d’été.

Renforcer la place de la nature en ville

 

À Paris, grâce au développement rapide de la gestion écologique des espaces verts municipaux et privés, les abeilles trouvent pollen et nectar. Cela a permis à Eau de Paris, dans le cadre de son plan Climat Energie et de sa stratégie biodiversité, d’accueillir un rucher sur le site du réservoir d’eau potable de Montsouris (Paris 14e). En avril dernier, plusieurs colonies d’abeilles domestiques ont investi les quatre ruches installées par la Société Centrale d’Apiculture sur un emplacement clôturé d’une superficie de 140 m2. Cette initiative a été mise en œuvre, naturellement, dans le plus strict respect des enjeux de sécurité de ce site important pour le service public de l’eau.

" Particulièrement préservé, le site de stockage d’eau potable de Montsouris est un véritable réservoir de biodiversité. En participant ainsi au maillage écologique du territoire parisien et en favorisant la présence de pollinisateurs, Eau de Paris contribue à la qualité environnementale de notre ville et à l’amélioration du cadre de vie des Parisien.ne.s " Célia Blauel, Présidente d’Eau de Paris.

Un programme de sensibilisation et d’éducation à l’environnement


Fidèle à sa mission de sensibilisation et d’éducation à l’environnement, Eau de Paris a accompagné six classes de deux écoles élémentaires des 13e et 14e arrondissements dès la rentrée 2018-2019 autour de la place de l’eau et de la nature en ville.  Ainsi, après avoir décoré les ruches, les enfants ont bénéficié d’un programme de visites au Pavillon de la Porte d’Arcueil (Paris 14e) pour découvrir l’arrivée des eaux de l’aqueduc du Loing à Paris et au Pavillon de l’Eau (Paris 16e) afin de tout connaître de son cheminement de la source jusqu’au robinet. Des interventions pédagogiques en classe sur le rôle indispensable de l’abeille pour l’environnement ainsi qu’une visite du rucher de Montsouris (Paris 14e) et celui du parc George Brassens (Paris 15e) ont complété ce programme de sensibilisation. 40 kg de miel ont été récoltés en juillet dernier. Cette nouvelle rentrée scolaire est l’occasion d’accueillir de nouvelles écoles dans le dispositif.

 

La Société Centrale d’Apiculture, société savante à ses débuts, a été créée en 1856 pour développer l’enseignement de l’apiculture et contribuer à la sauvegarde de l’abeille, des polinisateurs et de leur environnement. La SCA contribua ainsi à la disparition de pratiques apicoles ancestrales et en particulier à l’interdiction de l’étouffage au milieu du XXe siècle.

Association loi 1901, reconnue d’utilité publique, la SCA compte environ 700 adhérents. Elle s’est donnée pour objectif d’une part la diffusion des connaissances scientifiques et techniques en apiculture et leur vulgarisation et d’autre part la reconnaissance du rôle indispensable de l’abeille et des autres pollinisateurs sauvages et domestiques dans les écosystèmes et dans la préservation des équilibres naturels. La SCA assure notamment une mission de formation des adultes au Rucher École du Jardin du Luxembourg et des enfants au Rucher Pédagogique du Parc Georges Brassens. Elle exploite également d’autres ruchers aux fins de formation et de perfectionnement d’apiculteurs membres de l’association, ainsi que des ruchers d’élevage.

 

 

Haut de page