13-02-2015

Un nouveau contrat d'objectifs pour Eau de Paris

Le Conseil d’Administration d’Eau de Paris, réuni ce 13 février, a adopté le nouveau Contrat d’objectifs qui le lie à la ville de Paris et constitue, pour l’entreprise publique et ses administrateurs, une feuille de route pour les six prochaines années. Il réaffirme également les trois priorités d'Eau de Paris : l'action sociale, la protection de l'environnement et l'innovation.

Depuis 2010, la production et la distribution de l'eau dans la capitale sont assurées par Eau de Paris, passant ainsi d'un modèle de gestion déléguée à des entreprises privées à une gestion intégrée confiée à une entreprise publique au nom d’un principe politique fort : la gestion de l’eau, bien commun et ressource vitale, doit être pleinement maîtrisée par la collectivité.  Ce choix d’organisation, tourné vers l’intérêt général, a permis de garantir en toute transparence l’accès de tous les habitants à une eau d’excellente qualité au prix le plus juste  – elle est la moins chère des villes de la métropole – et une meilleure prise en compte des attentes des usagers, en maîtrisant l'ensemble de la filière, du captage de la goutte d’eau au robinet du consommateur.

À l’issue du premier contrat d’objectifs, dont le bilan très positif a été souligné par la Cour des comptes, le Conseil de Paris et le Conseil d’administration de la régie ont adopté cette semaine un nouveau contrat portant sur la période 2015-2020.

À cette occasion Célia BLAUEL, adjointe à la Maire de Paris et Présidente d’Eau de Paris a souligné : « Ce nouveau contrat marque l'acte II de la remunicipalisation de l'eau à Paris. Il a pour ambition de consolider la régie Eau de Paris dans ses missions essentielles de production et de distribution d'une eau de qualité, au juste prix, mais également de faire d’Eau de Paris un acteur de la transition écologique et de la ville durable ».

Parmi les priorités réaffirmées à l’occasion de ce nouveau contrat d’objectifs :

·         Renforcer l’accès à l’eau pour les plus modestes : les mesures visant à réduire la facture d’eau des Parisiens les plus modestes et à les accompagner dans le changement de leurs pratiques seront amplifiées. Une tarification sociale sera expérimentée dès 2015, dans le cadre de la loi Brottes. Le nombre des points d'eau maintenus en service l'hiver dans l'espace public, notamment pour les personnes sans-domicile fixe, sera augmenté.

·         Développer les actions en matière de développement durable : Eau de Paris poursuivra son  action de préservation et de protection de la ressource en eau et des milieux naturels par la promotion de l'agro-écologie et la poursuite de ses partenariats avec les agriculteurs. La politique environnementale de la régie fera l'objet d'un plan d'actions pluriannuel et d'une évaluation de son impact. En outre, la poursuite de la modernisation du réseau d’eau non potable et la recherche de nouveaux usages, via la définition d’un schéma directeur, contribueront à la promotion d’une ville durable et innovante.

·         Penser l’avenir à l'échelle de la Métropole : Eau de Paris renforcera sa démarche de coopération avec les territoires de la Métropole et du Bassin Seine-Normandie, en coordonnant notamment ses actions en faveur de la préservation de cette ressource vitale qu’est l’eau.

Haut de page